Concours : Un nouveau centre pour Wormeldange
Wormeldange
Place Kiem
Capellen
Aire de jeux Heringer Millen
Waldbillig
Plan vert, PAP NQ
Mersch
Bilan écologique, Projet d’infrastructures
Binsfeld

Expertises

Urbanisme

Nous accompagnons les communes dans leur réflexion de développement et de programmation urbaine, depuis l’étude préparatoire jusqu’à la constitution du dossier réglementaire final, opposable aux citoyens.

Nous proposons une assistance urbanistique auprès des communes. Cette assistance peut concerner une analyse de la conformité de certaines demandes d’autorisation de construire, au regard des réglementations en vigueur. Ce peut être également une mission de consultance pour conseils et avis, sur des questions ou projets, en matière d’aménagement communal et de développement urbain.

Nous réalisons les dossiers de Plan d’Aménagement Particulier Nouveau Quartier (PAP NQ) : ils s’appliquent aux terrains non viabilisés et arrêtés comme constructibles dans le PAG. Nous réalisons l’ensemble des études, en association avec des bureaux d’études techniques si nécessaire et constituons les parties graphiques et écrites à inclure dans le dossier final.

Elles peuvent traiter un thème particulier (protection patrimoniale ou environnementale, mise en place d’une mobilité douce, d’une trame verte à l’échelle du territoire communal, etc.), ou elles peuvent être réalisées préalablement à des projets opérationnels comme une aide à une programmation urbaine (scénarios de restructuration de centre-ville, de quartiers, d’espaces libres, etc.).

Architecture du paysage

Notre approche méthodologique ne se limite pas à appréhender les aspects techniques et fonctionnels du projet, par ailleurs incontournables.

Nous abordons aussi l’analyse des usages quotidiens et des pratiques exceptionnelles, avec la prise en compte de l’existant et les évolutions que le projet peut induire. Nous vérifions les complémentarités avec les espaces attenants, le rôle que joue ou doit jouer l’espace dans la ville ou à l’intérieur du quartier.

Nous respectons la qualité de l’espace existant et de ses abords : bâtiments ou éléments remarquables, végétation d’intérêt, vues et perspectives intéressantes, mais aussi les secteurs à requalifier afin d’optimiser sa mise en valeur.

Nous avons souhaité maîtriser les études et les réalisations d’aménagements extérieurs, pour apporter une qualité de conception et satisfaire aux usages autant qu’à l’harmonie paysagère. Notre équipe d’architectes paysagistes intervient sur les aménagements d’espaces publics comme les places, les rues, les parkings, les pôles multimodaux, les cours d’écoles, les terrains de jeux ou des parcs, en accompagnement de projets d’architecture.

Notre approche est à la fois sensible et technique, nos prestations vont de la conception jusqu’au suivi de chantier. Notre travail s’inscrit dans une démarche participative avec les usagers.

Environnement

Nous proposons également des études environnementales telles que les inventaires floristiques et l’élaboration du bilan écologique correspondant (« Ecopoints »), ainsi que la conception de plans verts qui côtoient les dossiers urbanistiques.

En pratique, lorsqu’un projet d’aménagement concerne un ou plusieurs de ces 4 éléments, une demande d’autorisation en vertu de la loi, un inventaire de la végétation du site ainsi qu’un bilan écologique en écopoints doivent être envoyés au ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement Durable.

L’inventaire floristique passe par l’identification précise de chaque espèce ou groupement végétal et son attribution à un biotope particulier, défini selon le règlement grand- ducal du 1er août 2018 instituant un système numérique d’évaluation et de compensation en écopoints. A chaque biotope correspond un certain nombre d’ « écopoints » de base, qui est multiplié par la superficie de l’habitat concerné.

Le bilan écologique quant à lui détermine l’ampleur des mesures compensatoires requises. Il correspond à la différence en écopoints entre l’état initial et l’état final (projection après réalisation du projet) mais ne prend en compte que les biotopes protégés.